Présidentielle 2022 : l’Institut de l’Entreprise fait des propositions en matière de nouvelles organisations et de qualité de vie au travail

Emission
Actualités
Date de publication

Sur la base des travaux menés en 2020, et dans la perspective de l’élection présidentielle 2022, l’Institut de l’Entreprise a identifié quatre thèmes relatifs aux attentes fortes des Français envers l’Entreprise : Employabilité, Nouvelles organisations et qualité de vie au travail, Meilleure association des salariés à la réussite économique de l’entreprise et Transition énergétique et climatique. Sur chaque thème, un certain nombre de propositions ont été élaborées.

Concernant les nouvelles organisations et la qualité de vie au travail, plusieurs propositions intéressantes ont retenu notre attention :

  • Inciter les entreprises à permettre à leurs collaborateurs de s’engager, sur leur temps de travail, dans des activités à « impact » en faveur de l’intérêt général et des grands enjeux sociétaux.
  • Garantir aux entreprises un cadre juridique sécurisé pour mettre en œuvre des modèles d’organisation répondant aux nouvelles aspirations collectives et individuelles de leurs collaborateurs à travers les pistes suivantes :

    • Définir légalement des garde-fous sécurisant les entreprises qui mettent en place un cadre de télétravail souple, adapté aux (en)vies de leurs collaborateurs. Si les dispositions légales en vigueur sont protectrices des salariés (droit à la déconnexion, définition de plages horaires pour être contacté, contrôle de la durée et de la charge de travail), le développement du télétravail a montré qu’elles l’étaient moins à l’égard des entreprises. Il apparaît donc nécessaire de réformer ce cadre juridique de nature à décourager certaines entreprises d’avoir recours au télétravail.

    • Faciliter la mise en œuvre d’horaires de travail plus souples, adaptés aux besoins et envies de chaque collaborateur. Il s’agit pour cela de refondre les règles rigides et contraignantes (avis conforme du CSE ou à défaut de CSE, autorisation de l’Inspection du travail) de détermination de l’horaire collectif de travail.

Ces propositions seront versées au débat public et soumises à tous les candidats à l’élection présidentielle, qui seront invités à y réagir lors d’un événement.

Découvrez les dernières émissions